Types de tissu

L'efficacité des masques en tissu dépend des matériaux utilisés. Par matériaux, évidemment on parle de textiles. Alors quel tissu choisir ?

Article écrit avec la participation de Silva SARGSYAN, de la marque SARGSYAN et 

Sarah de @sareliecreations

Note : Si vous avez un peu de mal avec le vocabulaire parfois complexe de la couture, on vous invite à lire ces quelques définitions qui pourront vous aider : 

Pour comprendre !

1 masque = 2 types de textiles qui vont combiner le filtrage mécanique et électrostatique : 

  • 2 couches pour le masque en lui-même qui va être au contact de la peau qui vont produire un filtrage mécanique (= vont arrêter les GROSSES particules (>300 nm), donc choisir des étoffes serrées, lisses, non irritantes, pas trop chaudes, souples pour s’appliquer sur le visage et respirantes (le coton est le meilleur exemple)).

  • 1 autre pour le filtre qui va produire un filtrage électrostatique (= son but est de laisser passer le moins de PETITES particules possible) on va alors opter pour des textiles non tissés (exemple polypropylène (PP) ou polymères)

Les combinaisons de l’AFNOR

(Bonne équilibre filtration / respirabilité)

Pour réaliser un masque de catégorie 1 (90% de filtration ou plus)

  • Combinaison 3 couches simple (la recommandation Un Masque Pour Tous !)  : coton 90g/m2 + non tissé 400g/m2 + coton 90g/m2 (Encart bleu)

  • Combinaison 5 couches plus technique : 100% coton 115 g/m² + 3 couches de 100% pp (polypropylène non tissé) spun bounded NT-PP 35 g/m² (très fine) + 100% coton 115 g/m²

Pour réaliser un masque de catégorie 2 (70-89% de filtration)

  • ​Combinaison 3 couches simple : coton 90g/m2 + non tissé 200g/m2 + coton 90g/m2


Autres combinaisons possibles

  • Coton + Viscose + Coton

  • Popeline 120 fils + popeline 120 fils (type masque à plis)

  • Polyamide + polyester (Contrecollage des 2 couches par liage thermique)

  • Polypropylène + polypropylène

  • Vous voulez avoir accès à tous les tests qui ont été menés par la DGA et l'AFNOR, attention c'est très long ! Cliquez ici : 

Je n'ai pas ces tissus sous la main : que faire?

 

A défaut d’avoir accès à ces étoffes, misez sur la complémentarité: le filtre est plus efficace si l’on choisit trois étoffes différentes (par exemple : 1 coton épais (type torchon de cuisine) + 1 polyester (type t-shirt technique, pour le sport) + 1 petit coton (type chemise)

Comment estimer la densité surfacique d’un morceau d’étoffe

Peser le morceau d’étoffe sur une balance de ménage (en grammes), puis mesurer le morceau d’étoffe (largeur et longueur, en mètre). La densité est = masse de l’étoffe / largeur x longueur

Exemple : Le coton d’un torchon de cuisine en coton de dimensions (50 x 70 cm) qui pèse 80 grammes a une densité surfacique de 80 / 0,50 x 0,70 = 228 g/m2

Puis-je utiliser un sac aspirateur ou un filtre à café comme matériau filtrant ?

Malgré leur bonne capacité filtrante, ces matériaux sont susceptibles de libérer dans l’air inhalé des substances irritantes pouvant causer un risque d’allergie (en particulier de crises d’asthme grave) et/ou de toxicité. De plus, ces types de filtres ne présentent pas de bons résultats en termes de respirabilité. Cette configuration ne permet peut-être pas d’avoir un masque lavable en fonction des matériaux envisagés.

Que pense l'AFNOR de la barette nasale?

Il convient d’être vigilant à plusieurs points : la barrette doit être protégée afin de ne pas risquer un contact avec le porteur. Le matériau doit supporter le cycle de lavage (cycle coton à 60 °C). Des tests sont actuellement menés par leurs équipes et les résultats sortiront dans la prochaine mise à jour de leurs recommandations.

Les Questions

Ce qui est déconseillé !

  • Evitez tout matériau traité par produit chimique ou autre !

  • Vous pouvez utiliser un filtre, mais assurez vous qu’il ne vient pas directement en contact avec le visage.

  • La bonne adaptation du masque au visage est un paramètre déterminant, un écart peut diminuer de l’ordre de 60 % le niveau de protection offert par le masque. Il est donc crucial de porter une importance particulière à la qualité d’adaptation du masque au visage lors de sa conception et son port.

  • L’assemblage coton/ouatine/coton ne semble pas apporter les performances attendues. 

  • Le jean, la toile cirée et le tissu enduit sont également à éviter pour des raisons de respirabilité. 

  • Niveau faisabilité, le jersey est à écarter également.

  • Dans la perspective des chaleurs d’été : évitez d’utiliser la polaire et la cretonne rugueuse

  • Exemples de combinaisons à éviter : 

    • Les tissus avec bonne filtration mais non perméables : 

    • Polyamide + polyester (Contrecollage des 2 couches par liage chimique)

  • Les Tissus avec bonne perméabilité mais non filtrante : 

    • Mailles interlock + nano-membrane + Mailles interlock

    • Polycoton + non tissé (type ouate) + polycoton

    • Popeline 120 fils + popeline 120 fils (type bec de canard)

    • Tissu + polaire + tissu

Définitions

 

  • Tissu : matière souple, fabriquée à partir de fils. 

  • Fibre : il y a 2 grandes familles, les fibres naturelles et les fibres chimiques. Les premières sont obtenues à partir d’éléments naturels, soit végétal (le coton), soit animal (la laine). Les secondes sont celles issues de la biochimie et de la pétrochimie.

  • Textiles : Dans le langage courant, on utilise souvent le mot «tissu», mais le terme exact pour définir toute matière souple est «textile». En effet ce mot va regrouper les tissus en tant que tels (c’est-à-dire les matières obtenues par tissage), mais aussi les mailles, les non-tissés…

  • Techniques : 

    • Tissage : Le tissage consiste à faire passer un fil de trame (1, rouge) dessus dessous des fils de chaîne (2, bleu). Le mode d'entrecroisement se nomme une armure, selon le nombre de fil dessous et dessus. Armure toile : dessus, dessous, dessus, dessous. Armure sergée : dessus, dessus, dessous. Armure satin : 4 fois dessus, 1 fois dessous. Reconnaître les différentes armures

    • Tricot : La deuxième technique la plus utilisée pour créer un textile à partir de fils est la technique du tricot. Le tricot consiste à former des mailles avec un seul et unique fil, c’est-à-dire des boucles prises l’une dans l’autre. On ne parle plus de chaîne et de trame mais de mailles et de rangs.

    • Les Non-Tissés : ceux qui vont nous intéresser dans le cadre de la confection de masque. Ce sont des milliers de fils disposées de manières aléatoires et assemblés par la chaleur, par voie mécanique ou des procédés chimiques. Le feutre est le plus ancien tissu non tissé. Mais il est beaucoup trop chaud pour nos masques.

    • En dehors de ces trois grandes techniques : il existe d’autres manières de créer un textile comme pour le tulle ou la dentelle. Mais ceci est très loin de notre contexte.

 

Un Masque Pour Tous

Organisation à but non-lucratif.

  • lien vers la page facebook

© 2020 par UnMasquePourTous. Créer avec l'aide de Wix.comMentions légales  |   Politique de confidentialité